Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

lundi 29 septembre 2014

judaisme: Les Kapparot (2eme partie)

judaisme: Les Kapparot (2eme partie): Les Kapparot Les Kapparot (rituel d'expiation) peuvent être faites à n’importe quel moment des Dix Jours de Pénitence (c’est-à-d...

Les Kapparot (2eme partie)

Les Kapparot


Les Kapparot (rituel d'expiation) peuvent être faites à n’importe quel moment des Dix Jours de Pénitence (c’est-à-dire entre Roch Hachana et Yom Kippour), mais le moment idéal est le jour qui précède Yom Kippour peu avant l’aube, car alors « un fil de bonté divine » règne sur le monde 

Il est de coutume de prendre des poulets blancs, pour évoquer le verset (Isaïe 1,18) : « Si vos péchés s’avèrent rouges comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige. » il ne convient pas d’utiliser un poulet noir, car le noir est la couleur qui représente la sévérité et la rigueur divines. Il ne faut pas non plus utiliser un poulet qui présente un défaut ou une blessure manifeste.

Un homme ou un garçon utilise un coq, une femme ou une fille prend une poule.


Le mieux est que chaque personne ait son propre poulet. Toutefois, si cela s’avère trop onéreux, un même poulet peut être utilisé pour plusieurs personnes. Ainsi, une famille entière peut faire les Kapparot avec deux poulets : un mâle pour les garçons et une poule pour les filles.

Lorsque plusieurs personnes font les Kapparot avec le même poulet, elles doivent le faire en même temps, et non les unes après les autres, car on ne peut pas faire les Kapparot avec un poulet « usagé ».

Une femme enceinte fait les Kapparot avec trois poulets, deux poules et un coq : une poule pour elle-même et l’autre poule et le coq pour l’enfant qu’elle porte (dont le sexe n’est pas connu). Si cela est trop onéreux, une poule et un coq suffisent (car si l’enfant est une fille, elle partage la poule de sa mère).



 S’il est impossible de se procurer des poulets vivants, on peut leur substituer d’autres volailles cachères (sauf des colombes et des pigeons, car ceux-ci étaient offerts en sacrifice au Temple). Certains utilisent des poissons cachères vivants ; d’autres accomplissent le rite entier avec de l’argent, et donne ensuite cet argent au moins la valeur d’un poulet – à la charité.


Rituel :

Avant la Kapara il est bien de réciter (non obligatoire) avant :
קודם הכפרות יש נוהגים לומר בקשה:

לְשֵׁם יִחוּד קוּדְשָׁא בְרִיךְ הוּא וּשְׁכִינְתֵיה. בִּדְחִילוּ וּרְחִימוּ. וּרְחִימוּ וּדְחִילוּ. לְיַחֲדָא שֵׁם י"ה בְּו"ה בְּיִחוּדָא שְׁלִים (יהוה) בְּשֵׁם כָּל יִשְׂרָאֵל. הִנֵּה אָנֹכִי בָא לַעֲשׂוֹת כַּפָּרָה זוֹ לְתַקֵּן אֶת שָׁרְשָׁהּ בְּמָקוֹם עֶלְיוֹן.
וִיהִי רָצוֹן מִלְפָּנֶיךָ יְהוָֹה יאהדונהי אֱלֹהֶינוּ וֵאלֹהֵי אֲבוֹתֵינוּ. שֶׁתְּהֵא שָׁעָה זוֹ אֲשֶׁר חוּט חֲסָדֶיךָ גּוֹבֵר בָּעוֹלָם. עֵת רָצוֹן וְרַחֲמִים. וּבְכֹחַ סְגֻלַּת שְׁחִיטַת גֶּבֶר זוֹ יֻמְתְּקוּ חָמֵשׁ גְבוּרוֹת יְסוֹד גֶּבֶ"ר בְּעַלְמָא נוּקְבָא קַדִּישָׁא דִזְהֵיר אַנְפִּין בְּחִינָתֵינוּ אֲשֶׁר בּוֹ דֶּרֶךְ מַעֲבַר נִשְׁמָתֵנוּ. וְאַתָּה תָקוּם תְּרַחֵם צִיּוֹן כִּי עֵת לְחֶנְנָהּ כִּי בָא מוֹעֵד:
וְתִבְנֶה בֵית הַמִּקְדָּשׁ בִּמְהֵרָה בְיָמֵינוּ. וְשָׁם נַעֲשֶׂה לְפָנֶיךָ מִשְׁפַּט שָׂעִיר הַמִּשְׁתַּלֵּחַ לְהַמְתִּיק תָּקְפָהּ וּגְבוּרָתָּה שֶׁל הַמַּלְכָּה. יִרְאוּ עֵינֵינוּ וְיִשְׂמַח לִבֵּנוּ. יִהְיוּ לְרָצוֹן אִמְרֵי פִינוּ וְהֶגְיוֹן לִבֵּנוּ לְפָנֶיךָ יְהוָֹה יאהדונהי צוּרֵנוּ וְגֹאֲלֵנוּ:

Celui qui fait la Kapara  sur de l’argent
Prendre une somme d’argent, répétez le texte 3 fois faisant tourner l’argent trois fois au-dessus de la tête.

Celui qui fait la Kapara sur un poulet
Prend un un poulet pour un homme et une poule pour une femme, répétez le texte 3 fois faisant tourner le poulet trois fois au-dessus de la tête en récitant le texte approprié.

La Kapara sur de l’argent

מי שמסבב לעצמו יאמר בלשון הזה:
Celui qui fait la Kapara  sur de l’argent pour lui-même il dira 3 fois

אֵלּוּ הַמָּעוֹת חֲלִיפָתִי. אֵלּוּ תְּמוּרָתִי. אֵלּוּ הַמָּעוֹת כַּפָּרָתִי. אֵלּוּ הַמָּעוֹת יִנָּתְנוּ לִצְדָקָה. וַאֲנִי אֶכָּנֵס לְחַיִּים טוֹבִים וַאֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם. ג"פ:
Ceci est mon remplacement Ceci est mon substitut Ceci est mon expiation que cette argent puisse être donne à la Tsédaka et d’obtenir une bonne et longue vie pour cette année.


Celui qui fait la Kapara  sur de l’argent pour un homme il dira 3 fois
המסבב לזכר יאמר:
אֵלּוּ הַמָּעוֹת חֲלִיפָתֶךָ. אֵלּוּ תְּמוּרָתֶךָ. אֵלּוּ כַּפָּרָתֶךָ. אֵלּוּ הַמָּעוֹת יִנָּתְנוּ לִצְדָקָה. וְאַתָּה תִּכָּנֵס לְחַיִּים טוֹבִים וַאֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם. ג"פ:

Celui qui fait la Kapara sur de l’argent pour une femme il dira 3 fois
המסבב לנקבה יאמר:
אֵלּוּ הַמָּעוֹת חֲלִיפָתֵךְ. אֵלּוּ תְּמוּרָתֵךְ. אֵלּוּ כַּפָּרָתֵךְ. אֵלּוּ הַמָּעוֹת יִנָּתְנוּ לִצְדָקָה. וְאַתְּ תִּכָּנְסִי לְחַיִּים טוֹבִים וַאֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם. ג"פ:

Celui qui fait la Kapara  sur de l’argent pour 2 personnes ou plus, on  dira 3 fois
המסבב לשניים או יותר יאמר:
אֵלּוּ הַמָּעוֹת חֲלִיפַתְכֶם. אֵלּוּ תְּמוּרַתְכֶם. אֵלּוּ כַּפָּרַתְכֶם. אֵלּוּ הַמָּעוֹת יִנָּתְנוּ לִצְדָקָה. וְאַתֶּם תִּכָּנְסוּ לְחַיִּים טוֹבִים וַאֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם. ג"פ:

Sur un poulet

Celui qui fait la Kapara sur un poulet pour lui seul il dira 3 fois
זֶה חֲלִיפָתִי, זֶה תְּמוּרָתִי, זֶה כַּפָּרָתִי, זֶה הַתַּרְנְגוֹל יֵלֵךְ לְמִיתָה, וַאֲנִי אֶכָּנֵס וְאֵלֵךְ לְחַיִּים טוֹבִים אֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם:


לנקבה: Celui qui fait la Kapara sur un poulet pour une femme, dira 3 fois
זֹאת חֲלִיפָתֵךְ. זֹאת תְּמוּרָתֵךְ. זֹאת כַּפָּרָתֵךְ, זֹאת הַתַּרְנְגוֹלֶת תֵּלֵךְ לְמִיתָה,. וְאַתְּ תִּכָּנְסִי לְחַיִּים טוֹבִים וַאֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם. ג"פ:


מי שמסבב לעצמו ולאחר עמו יאמר בלשון הזה:
Celui qui fait la Kapara sur un poulet pour 2 personnes ou plus, dirons 3 fois

זֶה חֲלִיפָתֵנוּ, זֶה תְּמוּרָתֵנוּ, זֶה כַּפָּרָתֵנוּ, זֶה הַתַּרְנְגוֹל יֵלֵךְ לְמִיתָה, וַאֲנַחְנוּ נִכָּנֵס וְנֵלֵךְ לְחַיִּים טוֹבִים אֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם:

מי שמסבב לזכר אחר יאמר בלשון הזה:
Celui qui fait la Kapara sur un poulet pour un autre homme il dira 3 fois
זֶה חֲלִיפָתְךָ, זֶה תְּמוּרָתְךָ, זֶה כַּפָּרָתְךָ, זֶה הַתַּרְנְגוֹל יֵלֵךְ לְמִיתָה, וְאַתָּה תִּכָּנֵס וְתֵלֵךְ לְחַיִּים טוֹבִים אֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם:

מי שמסבב לשנים או לשלשה זכרים יאמר בלשון הזה:
Celui qui fait la Kapara à plusieurs personnes  il dira 3 fois

זֶה חֲלִיפַתְכֶם, זֶה תְּמוּרַתְכֶם, זֶה כַּפָּרַתְכֶם, זֶה הַתַּרְנְגוֹל יֵלֵךְ לְמִיתָה, וְאַתֶּם תִּכָּנְסוּ וְתֵלְכוּ לְחַיִּים טוֹבִים אֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם:

Celui qui fait la Kapara  sur un poulet pour une femme il dira
מי שמסבב לנקבה אחת יאמר בלשון הזה:
זֹאת חֲלִיפָתֵךְ, זֹאת תְּמוּרָתֵךְ, זֹאת כַּפָּרָתֵךְ, זֹאת הַתַּרְנְגוֹלֶת תֵּלֵךְ לְמִיתָה, וְאַתְּ תִּכָּנְסִי וְתֵלְכִי לְחַיִּים טוֹבִים אֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם:

Celui qui fait la Kapara  sur un poulet pour plusieurs femmes, dira
מי שמסבב לשתי נקבות או יותר יאמר בלשון הזה:
זֹאת חֲלִיפַתְכֶן, זֹאת תְּמוּרַתְכֶן, זֹאת כַּפָּרַתְכֶן, זֹאת הַתַּרְנְגוֹלֶת תֵּלֵךְ לְמִיתָה, וְאַתֶּן תִּכָּנַסְנָה וְתֵלַכְנָה לְחַיִּים טוֹבִים אֲרוּכִים וּלְשָׁלוֹם:

La Kapara sur de l’argent : La somme  monétaire est donnée à une Yéchiva ou un Talmid Hakham (Rav ou étudiant en Torah) ou aux pauvres,

La Kapara sur un  poulet : La volaille est ensuite abattue selon la procédure halakhique de l’abattage rituel et le poulet lui-même est donné à une cause charitable.
Plusieurs raisons ont été avancées pour expliquer l’usage d’un poulet pour accomplir le rite des Kapparot :
1) En araméen, un coq est appelé Guéver. Or, en hébreu, un Guéver est un homme. Ainsi, nous prenons un Guéver pour expier pour un Guéver.
2) Un poulet est une volaille facilement trouvable et relativement bon marché.
3) Ce n’est pas une espèce qui était offerte en sacrifice au Temple. Ceci permet d’exclure l’éventualité que quelqu’un s’imagine par erreur que les Kapparot sont un sacrifice.

Nous demandons à Hachem que, dans le cas où nous étions destinés à être l’objet de cruels décrets, puissent ceux-ci être transférés par le mérite de la Mitsva de Tsédaka.


Il est de la plus grande importance de traiter les poulets avec humanité et de ne pas à D.ieu ne plaise leur causer une quelconque douleur ou inconfort. La loi juive interdit formellement de causer une quelconque douleur inutile aux créatures d’Hachem. Il est bien de placer les entrailles et le foie des poulets abattus dans un endroit où les oiseaux peuvent venir s’en nourrir. « Il est approprié de témoigner de la pitié envers les créatures en ce jour, afin que, dans le Ciel, on ait pitié de nous également. 

Rav Chlomo Atlan 

תזכו לשנים רבות טובות וטובות אמן




dimanche 4 mai 2014

jusqu’à quand dure la période du demi-deuil


CHALOM OUBRAKHA MES AMI(E)S,

lundi 5 Iyar 5774 / 5 Mai 2014


Comme nous l’avons rapporté cette période est un demi-deuil,
on n’écoutera pas de musique, on ne célèbrera pas de Mariage, la Bar Mitsva qui n’est pas en son temps sera célébrée sans musique, on ne se coupera pas les cheveux ainsi que la barbe.        
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh section 493 Saïf 1, Rabbi Haïm Yossef Azoulay z.t.l.  dans son Birké Yossef Siman 493 Saïf 10.


a) Les Séfaradim respectent ces lois de deuil à partir du 2ème jour de Pessah jusqu’au 19 Iyar le 34ème jour du Omer au matin le 19 mai 2014.

Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l dans le Choul’han Aroukh Siman 493 Saïf 2


b) Les Achkénazim respectent ces lois de deuil depuis le 1er Iyar, 1er mai 2014 jusqu’au 3 Sivan au matin, dimanche 1er juin  au matin excepté la journée de Lag Baômer.

Références : Rabbi Moché Isserlass z.t.l, dans le Choul’han Aroukh Siman 483 Saïf 2, Rabbi Avraham Gombiner z.t.l  dans le Maguen Avraham Siman 493 Saïf Katan 5, Hovot Yaïr Ot 9, Rabbi Mickal Yéhyiel Halévy Epstein z.t.l  dans Aroukh Hachoul’han Siman 493 Ot 6, Rabbi Abraham Dantzig z.t.l.  dans Hayé Adam Klal 131 Ot 11.

c) Selon les explications ésotériques, on respecte la période de deuil du 2ème jour de Pessah jusqu’au 49ème jour.
Références : Rabbi Haïm Vital z.t.l  dans Chaâr Hakavanot page 86d, Pri Ets Haïm Chaâr 22 Chapitre 7, Nahar Chalom page 28d, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l  dans le Birké Yossef Ot 6, Moré Béétsbâ Ot 221, Rabbi Tsion Abba Chaoul z.t.l  dans Or Létsion volume 3 chapitre 17 Siman 6, Rabbi Yaacov Sofer z.t.l  dans Kaf Hahaïm Ot 13.

d) Si le 49ème jour tombe un Chabbat, on se coupera les cheveux le 48ème jour.
Références : Nahar Chalom page 25d, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Yom Tov page 267.


Hilloulot des Tsadikim
Rabbi Méïer Auerbach z.t.l auteur du Imré Binah
Rabbi Moché Zarah Eidlich z.t.l auteur du Or Lécharim
Rabbi Yéchaya Fich z.t.l auteur de Chéhélat Chalom
Rabbi Tzvi Achkénazi z.t.l de Lélouv le Hakham Tsvi
Allumez des bougies Léilouy Nichmatam à la mémoire des Tsadikim



Aphorisme du baal Chem Tov
Nos Sages ont dit que « la médisance tue trois personnes » celui au sujet duquel on médit, celui qui médit et celui qui écoute. Il s’agit d’une mort spirituelle, ce qui est plus grave encore qu’un meurtre matériel.
Rav Chlomo Atlan J




Rav Chlomo Atlan J



samedi 3 mai 2014

période du Omer début du 2ème siècle….


CHAVOUA TOV MEVORAKH  MES AMI(E)S,

Dimanche 4 Iyar  5774 / 4 Mai 2014

Parallèlement, à la période du Omer, il est mentionné dans le traité de Yébamot 62b, qu’au début du 2ème siècle, entre Pessa’h et Chavouôt, les premiers disciples de Rabbi Akiva, 24.000 élèves moururent d'une "Mauvaise mort".
Rav Na'hman (de la Guémara) explique qu'une "mauvaise mort" est la Askara, qu'on traduit par croup, parce qu'ils ne se respectaient pas assez entre eux et chacun pensait détenir véritablement la Torah de son maître et refusait de comprendre la pensée différente des autres élèves.
L’épidémie s'arrêta le 33ème jour du Omer et c'est pour cela que cette période est un demi-deuil.

Références: Guémara Yébamot 62b, Genèse Rabba Siman 61 saif 3, Midrach Rabba Siman 11, Yalkout Chimôni Kohélet Siman 989, Tana Debé Eliyahou Zouta Perek 22, Otsar HaGuéonim sur Yébamot 62b page 141, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l dans Yabiâ Omer volume 5 Orah Haïm Siman 38, Talmud de Jérusalem Taânit Perek 4 Halakha 5, Midrach Rabah, Ekha chapitre 2 verset 4.



a) Pour décrire le décès des élèves de Rabbi Akiva nos sages utilisent le mot Chmad ‘’une persécution’’.

Références: Rabbi Chérira Gaon z.t.l. page 13


     b)  Rav Yé’hyel Michael Epstein, fait une comparaison entre la tragédie des élèves de Rabbi Akiva et aux Chmad, persécutions pogroms, accusations de crime rituel qui eurent lieu dans le courant de l’histoire du peuple juif. Ces attaques prenaient souvent racine dans une vision chrétienne déformée de la cérémonie de Pessa’h cette fête devint une période de danger pour les Juifs
Références: Rabbi Yé’hyel Michael Epstein z.t.l. dans Aroukh HaChoul’han Siman 493 Saïf 1, 'Hok Yaâkov Siman 493 Saïf 3


conséquences  conséquences
Étant donné que cette période est un demi-deuil, on ne célèbrera pas de :
a) Mariage,
b) La Bar Mitsva sera célébrée sans musique.
c) On n’écoutera pas de musique,
d) On ne se coupera pas les cheveux ainsi que la barbe,
Nous découvrirons les détails plus tard avec l’aide d’Hachem.
Références: Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh section 493 Saïf 1, Rabbi Haim Yossef Azoulay z.t.l.  dans son Birké Yossef Siman 493 Saïf 10


Hilloulot des Tsadikim
Rabbi Yaâkov Hakoun de Marrakechz.t.l
Rabbi Yaâkov Sasporatz.t.l d’Amsterdam
Rabbi Yossef Téomim z.t.l Le Péri Mégadim


Allumez des bougies Léilouy Nichmatam à la mémoire des Tsadikim

Aphorisme du baal Chem Tov
Ton prochain est ton reflet. Si ton visage est propre, telle sera l’image que tu recevras en retour. Mais si tu vois une tâche sur ton prochain, c’est en fait ta propre imperfection que tu aperçois : on te montre d’En-Haut ce que tu dois corriger en toi-même.

Rav Chlomo Atlan J

                                               Qu’Hachem vous bénisse Amen